L’autisme et les allergies chez les enfants

Les allergies alimentaires sont plus de deux fois plus élevées chez les enfants autistes que parmi leurs pairs typiques.

 

 

Ces résultats apparaissent au sein d’une plus vaste étude visant à analyser le lien entre l’autisme et une réponse immunitaire anormale. Par exemple, les femmes avec une condition immunitaire particulière ou une maladie auto-immune telle qu’un lupus, une arthrite rhumatoïde sont plus susceptibles que les femmes sans ces conditions d’avoir un enfant autiste.

Jusque-là peu d’études ont analysé directement le lien entre l’autisme et les allergies. Le nouveau travail basé sur les réponses apportées par les parents de presque 200 000 enfants est la première étude de cette ampleur à trouver ce lien.

C’est une des premières enquêtes à identifier une connexion suggérant qu’il peut y avoir quelque chose lié à l’autisme que nous n’avons pas encore regardé auparavant – et que cette nourriture peut jouer un rôle crucial

 

Dit Linda Snetselaar, professeure d’épidémiologie à l’université d’Iowa. Cependant, les chercheurs ne suggèrent pas que l’autisme cause les allergies alimentaires. La nature du lien entre l’autisme et  les allergies alimentaires n’est pas définie.

Certains chercheurs mettent en garde contre les conclusions de cette enquête, car elle est basée sur un questionnaire rempli par des parents et ne s’appuie pas sur les diagnostics de professionnels.

Les chercheurs ont examiné les réponses des parents qui ont complété le National Health Interview Survey de 1997 à 2016. Cette enquête est une étude fédérale sur la santé des enfants et des adultes aux États unis.

Les parents de 199 520 enfants âgés de 3 à 17 ans ont répondu à des questions concernant des allergies dermatologiques, respiratoires ou alimentaires durant l’année passée. Parmi ces enfants, 1868 sont autistes (1478 garçons et 390 filles).

Au sein de l’échantillon des enfants autistes, 11.25 % ont une allergie alimentaire contre 4.25 % des enfants typiques. Environ 17 % des enfants autistes ont de l’eczéma ou une allergie de peau, comparé à 10 % des enfants typiques.

Les chercheurs n’ont pas trouvé de lien entre l’autisme et les allergies chez les filles, mais cela s’explique sans doute par le fait qu’il y ait un échantillon trop faible de filles.

Les résultats montrent une relation entre l’autisme et les allergies, ils ne suggèrent pas que les allergies augmentent le risque d’autisme ou l’inverse. L. Snetselaar explique que :

C’est très important de ne pas se concentrer sur la causalité, mais plutôt de voir qu’il y a un chemin vers des recherches additionnelles futures

 

Une des possibilités est que l’autisme et les allergies partagent des racines communes.

Par exemple, une sorte de particularité génétique commune qui sous-tend à la fois des irrégularités immunitaires à la naissance et des troubles neurodévelopementaux ou du comportement

 

Dit Lisa Croen, directrice du  Autism Research Program dans un centre de soins basé en Californie. Elle n’était pas impliquée dans l’étude.

L’étude a d’autres limites comme de se baser sur la mémoire que les parents ont des allergies de leur enfant, ce qui peut manquer d’exactitude. Et certaines différences dans les diagnostics d’allergies peuvent s’expliquer par le fait que les enfants autistes voient plus souvent les médecins que les enfants typiques, ils ont donc plus de chance de se faire dépister leurs allergies.

 


Source :

Autistic children prone to food, skin and respiratory allergies,Hannah Furfaro, Spectrum News, Juillet 2018

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.