Revenir à Les tests

L’ADOS-2

L’ADOS-2 est la deuxième version d’un outil semi-structuré d’observation des comportements dit déficitaires qui caractérisent les Troubles du Spectre de l’Autisme.

 

 

L’ADOS-2 : présentation de l’outil

Il signifie Autistim Diagnostic Observation Schedule, ou Echelle d’Observation pour le Diagnostic de l’Autisme et la première version a été crée par Catherine Lord en 1989 aux Etats-Unis.

En France, la deuxième version a été traduite par Bernadette Rogé et son équipe. Cette deuxième version vient améliorer la première (Ados) en y révisant les algorithmes de calcul des modules 1 à 3 et en ajoutant le module Toddler. Il faut bien noter que le module 4 qui concerne les adultes avec langage fluide, destiné à évaluer les personnes diagnostiquées syndrome d’Asperger avec la CIM-10 ou autiste de haut niveau n’a pas été révisé dans cette deuxième version. La révision du module 4 a été publiée récemment aux Etats-Unis, mais n’a pas encore fait l’objet d’une traduction française.

L’ADOS-2 permet l’évaluation de la communication, de l’interaction sociale et du jeu ou de l’utilisation imaginative d’un matériel dans le cadre d’un dépistage de l’autisme. Il se compose de cinq modules :

  • Le module Toddler, pour les tous-petits enfants âgés de 12 à 30 mois dont le niveau de langage ne dépasse pas les phrases rudimentaires. Il est un outil indispensable au diagnostic précoce permettant la mise en place rapide d’interventions adaptées.
  • Le module 1 est adapté aux enfants de plus de 31 mois qui n’utilisent pas le langage ou un langage composé de trois mots non écholaliques (c’est à dire qui ne sont pas simplement répétés).
  • Le module 2 s’adresse à tous les âges pour des personnes qui utilisent quelques phrases, sans utiliser le langage de manière fluide.
  • Le module 3 est utilisé pour des enfants qui se servent encore de jouets et dont le langage est fluide, généralement en deçà de 16 ans.
  • Le module 4 est destiné aux adolescents et adultes ayant un langage fluide à partir de 16 ans.

L’ADOS se compose d’objets, de jouets, qui permettent à l’évaluateur de mettre en place des tests où la personne interagit avec ce matériel pour évaluer notamment la capacité à se représenter les émotions de personnages mis en scène ou ses propres émotions, le degré d’imagination, la qualité des ouvertures sociales.

 

 

L’ADOS se compose également de questions standardisées pour les modules destinés aux personnes utilisant le langage. Au delà des réponses aux questions, c’est la capacité de la personne à interagir avec l’évaluateur qui va être côté : capacité à rebondir sur les phrases qu’il prononce, à maintenir le dialogue, à prendre l’initiative dans l’échange verbal. Est aussi évalué l’ensemble de la communication non verbale : le contact visuel, la capacité à accompagner le dialogue par les gestes appropriés, les stéréotypies ou mouvements répétitifs.

Le test est standardisé, c’est à dire qu’il se déroule sur le même modèle, dans un ordre précis, avec des consignes prédéfinies, dans des conditions de passation normalisées et ce quelque soit l’examinateur qui en est à l’initiative. Les personnes qui administrent ce test doivent être formées à la passation. Plusieurs types de professionnels peuvent y être formés : psychologues, éducateurs spécialisés…

 

L’ADOS-2 : fonctionnement et analyse

Durant la passation, l’examinateur rempli une feuille de cotation de laquelle sera extraite l’algorithme de calcul des seuils de l’autisme.Pour cela, lors de la constitution du test, l’équipe de recherche a d’abord procédé au choix des items à coter, c’est à dire aux observations qui sont les plus pertinentes dans le cadre d’un diagnostic d’autisme. Les items qui n’avaient pas assez de fiabilité intercotateurs ont été exclus. Pour les résultats qui ont aboutis aux algorithmes de l’ADOS-2, les items des domaines Communications et Interactions Sociales Réciproques ont d’abord été comparées par module et par diagnostic pour l’échantillon de l’ADOS et de l’ADOS-2. Sur cette base, des distributions générales ont été définies avec des seuils plafonds et planchers. En prenant en compte le niveau de langage (QI verbal) et l’âge chronologique, cinq algorithmes ont été définis comme suit :

  • module 1 : peu ou pas de mot
  • module 1 : quelques mots
  • module 2 : moins de 5 ans
  • module 2 : plus de 5 ans
  • module 3 : concerne l’ensemble des participants répondant aux critères d’administration du module 3 évoqués plus haut.

Chacun des modules évalue entre 10 et 15 activités. Exemple des activités évaluées pour le Module 1 :

  1. Jeu libre
  2. Réponse à l’appel de son nom
  3. Réponse à l’attention conjointe
  4. Jeu de bulles
  5. Anticipation d’une routine avec des objets
  6. Sourire social en réponse
  7. Anticipation d’une routine sociale
  8. Imitation fonctionnelle et symbolique
  9. Fête d’anniversaire
  10. Goûter

Les  activités des différents modules permettent de coter une trentaine d’items qui sont répartis dans deux catégories : Affect Social (AS) et Comportements Restreints et Répétitifs (CRR).

Chaque module est ensuite côté au regard des items répartis dans ces deux catégories. Exemple : Léo, évalué avec le module 1 quelques mots a obtenu la cotation de 15 dans la catégorie Affect Social et 4 dans la catégorie Comportements Restreints et Répétitifs. Il obtient par addition des scores des deux catégories un total de 19 à l’ADOS-2. Il s’agit ensuite de comparer son score total à des seuils définis par l’équipe de recherche au moment de la création de l’outil ADOS-2.

ADOS 2-Tableau des seuils de l’autisme

Léo à donc un score de 19 avec un seuil de l’autisme à 12 pour le module 1 quelques mots. Pour lui, le test oriente vers un diagnostic d’autisme.

Le vocabulaire qui définit les différents termes employés est important et doit être entendu comme suit dans le test ADOS-2 :

  • Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) : englobe tous les diagnostics du spectre de l’autisme, trouble autistique, syndrome d’Asperger, TED-NS…
  • Autisme : se réfère uniquement au diagnostic de trouble autistique
  • TSA non autistique : englobe tous les troubles du spectre de l’autisme (syndrome d’Asperger, TED NS…), sauf l’autisme ou trouble autistique
  • Hors du spectre : concerne tout diagnostic qui n’est pas sur le spectre de l’autisme.

Si l’ADOS-2 est aujourd’hui présent dans la plupart des protocoles employés dans les CRA pour aboutir à un diagnostic, il ne suffit pas en lui même pour établir la conclusion d’un TSA. Les autres tests ainsi que l’anamnèse (l’histoire de vie de la personne) sont essentiels pour rendre compte de l’ensemble des dimensions de la personne. Une personne peut  recevoir un diagnostic de TSA sans avoir obtenu une note au dessus du seuil normalement admis, parce que d’autres éléments viennent corroborer cette conclusion. Inversement, certains troubles, comme le trouble du langage ou le trouble déficitaire de l’attention peuvent parfois faire augmenter le score d’une personne alors qu’elle n’est pas sur le spectre.

C’est le profil global de la personne qui amènera l’équipe pluridisciplinaire chargée de l’évaluation à poser un diagnostic.

 


Sources :

Autisme, comprendre et agir, Bernadette Rogé, 2008, Dunod

Ados-2, Manuel technique, Hogreffe