1

Les premiers signes

les premiers signes de l'autisme

Quels sont les signes de l’autisme ? C’est une question légitime pour tout parent ayant le sentiment que « quelque chose ne va pas » dans le développement de son enfant et qui cherche des réponses sur la différence de comportement de celui-ci.Cette question peut aussi interroger les professionnels de la petite enfance, quel que soit leur rôle et leur métier : personnel de crèche, pédiatre, assistante maternelle, salariés d’un SSESD ou d’un IME (dispositif d’accueil ou d’accompagnement d’enfants en situation de handicap), enseignant en école maternelle…

Nous allons voir quels sont les signes de l’autisme chez l’enfant et comment les reconnaitre  en fonction de son âge.

Pour information
Les indications qui suivent ont été principalement extraites du site du gouvernement dédié à l’autisme ainsi que d’autres sources citées en bas de page.
Cette liste des signes de l’autisme n’est pas exhaustive. Elle n’a pas non plus vocation à remplacer un diagnostic réel établit par un médecin.

Les signes de l’autisme pour les enfants de 0 à 6 mois

Les signes de l’autisme se répartissent selon trois catégories : les troubles des interactions sociales, les troubles de la communication et les autres manifestations.

Les troubles des interactions sociales

  • Ne pointe pas du doigt ou pointe dans le but d’obtenir quelque chose en échange et non pas pour partager un évènement. Par exemple pointe un gâteau quand il a faim mais ne pointe pas un avion qui passe dans le ciel pour le montrer à ses parents
  • Semble ignorer les autres ou être craintif à l’idée d’entrer en contact avec eux. Cela peut passer pour de la timidité ou de la maladresse sociale
  • Semble préférer l’isolement, la solitude et peut être fatigué et/ou énervé s’il n’a pas ces temps sans interaction
  • Anomalie du jeu : absence de faire semblant et/ou d’imitation sociale (dînette, petites voitures…)

Troubles de la communication verbale et non verbale

  • Apathie : état d’impassivité, manque d’intérêt émotionnel ou social
  • Impression d’anormalité : bébé trop calme ou excité
  • Absence de babillage ou peu de vocalisation : le babillage est la forme de langage utilisée par les tout petits. Il consiste en la formation de sons syllabiques tels que « ba ». Le babillage est composé d’onomatopées et de sons simples

Autres manifestations

  • Anomalies ou retards moteurs, troubles de la motricité, anomalie du tonus, défaut d’ajustement : bébé mou, raide
  • Hypo ou hypertonie (hypo actif ou hyper excitable)
  • Troubles du sommeil, sommeil très insuffisant ou difficulté d’endormissement
  • Pleurs très fréquents sans raison apparente

Les signes de l’autisme pour les enfants de 6 à 12 mois

Les signes de l’autisme se répartissent selon quatre catégories : les troubles des interactions sociales, les troubles de la communication et les comportements répétitifs ou stéréotypés et les autres manifestations

Les troubles des interactions sociales

  • Désintérêt pour les personnes (défaut du contact)
  • Ne répond pas à son prénom : quand les parents l’appelle le bébé ne tourne pas la tête vers eux ni ne manifeste de réaction
  • Intolérance au contact physique : n’aime pas être porté, pris dans les bras, cela peut déclencher des pleurs ou des mouvements de recul
  • Impression d’indifférence au monde extérieur : semble pensif et peu sensible à son environnement immédiat
  • Peu de réaction à la séparation
  • Absence de réactions joyeuses à l’arrivée des parents
  • Absence ou faible attention conjointe : c’est la capacité à partager un évènement avec autrui, à attirer et à maintenir son attention vers un objet ou une personne dans le but d’obtenir une observation commune et conjointe. Le pointage est un exemple d’attention conjointe. L’attention conjointe est liée au phénomène de la théorie de l’esprit
  • Attention difficile à fixer, regard difficile à capter voir évitement actif du regard

Troubles de la communication verbale et non verbale

  • Absence de geste d’anticipation : ne tend pas les bras quand on va le chercher, ne met pas spontanément les bras pour se rattraper en cas de chute
  • Pas d’imitation dans la communication gestuelle : faire « coucou », « au revoir », « bravo », « ainsi font font font »…

Comportements répétitifs et restreints

  • Sensibilité exacerbée aux modifications de l’environnement : changement de place des objets ou des meubles dans la chambre, introduction d’un nouveau jouet, changement de trajet pour aller au parc
  • Réaction paradoxale au bruit : peu ne pas réagir à un bruit fort juste à côté de lui ou au contrainte sembler sensible à des bruits à peine audibles.

Autres manifestations

  • Sensibilité exacerbée aux modifications de l’environnement : changement de place des objets ou des meubles dans la chambre, introduction d’un nouveau jouet, changement de trajet pour aller au parc
  • Réaction paradoxale au bruit : peu ne pas réagir à un bruit fort juste à côté de lui ou au contrainte sembler sensible à des bruits à peine audibles.

Les signes de l’autisme pour les enfants de 12 à 24 mois

Les signes de l’autisme se répartissent selon trois catégories : les troubles des interactions sociales, les troubles de la communication et les comportements répétitifs ou stéréotypés

Les troubles des interactions sociales

  • Désintérêt pour les personnes (défaut du contact)
  • Ne répond pas à son prénom : quand les parents l’appelle le bébé ne tourne pas la tête vers eux ni ne manifeste de réaction
  • Intolérance au contact physique : n’aime pas être porté, pris dans les bras, cela peut déclencher des pleurs ou des mouvements de recul
  • Impression d’indifférence au monde extérieur : semble pensif et peu sensible à son environnement immédiat
  • Peu de réaction à la séparation
  • Absence de réactions joyeuses à l’arrivée des parents
  • Absence ou faible attention conjointe : c’est la capacité à partager un évènement avec autrui, à attirer et à maintenir son attention vers un objet ou une personne dans le but d’obtenir une observation commune et conjointe. Le pointage est un exemple d’attention conjointe. L’attention conjointe est liée au phénomène de la théorie de l’esprit
  • Attention difficile à fixer, regard difficile à capter voir évitement actif du regard

Troubles de la communication verbale et non verbale

  • Absence ou retard de langage (pas de mots, phrases) sauf dans le cas des personnes autistes sans déficience intellectuelle qui peuvent développer le langage au stade normal pour un enfant voir précocement. Les enfants Asperger peuvent avoir un niveau de langage soutenu dès le plus jeune âge
  • Difficultés de communication réceptive comme expressive
  • Absence d’imitation
  • Langage limité, sans tentative de communiquer par la mimique ou le geste, fonctionne parfois en écholalie c’est-à-dire en répétant des mots ou des morceaux de phrases entendus à la télévision, à la radio ou lorsque ses parents parlent

Comportements répétitifs et restreints

  • Manipulation étrange des objets : les faire tournoyer, les aligner, les flairer
  • Mouvements inhabituels du corps : balancements, battements rapides des mains en ailes de papillons hand flaping

Les signes de l’autisme pour les enfants de plus de 24 mois

Les signes de l’autisme se répartissent selon trois catégories : les troubles des interactions sociales, les troubles de la communication et les comportements répétitifs ou stéréotypés

Les troubles des interactions sociales

  • Absence d’intérêt pour les autres enfants ou semble être craintif et/ou maladroit à l’idée d’entrer en contact avec eux. Cela peut passer pour de la timidité ou de la maladresse sociale
  • Absence ou pauvreté des jeux, notamment les jeux de faire-semblant ou demander de l’imagination. Difficulté à inventer ou terminer une histoire ou à se représenter les sentiments et émotions des personnages

Troubles de la communication verbale et non verbale

  • Langage dont l’objet n’est pas de communiquer ou d’échanger : cela peut prendre la forme de monologues ou de monopolisation de la conversation
  • Tendance de l’enfant à répéter ce qu’on lui dit (écholalie)
  • Façon inhabituelle de parler, par exemple : voix atone, arythmique, criarde ou chantante, ton monocorde, absence ou peu de variation dans la voix
  • Inversion pronominale (« tu » à la place du « je »)

Comportements répétitifs et restreints

  • Préoccupation persistante pour certaines parties d’objets : fait tourner la roue d’une petite voiture au lieu de jouer avec
  • Attachement inhabituel à des objets, l’enfant peut être fortement déstabilisé si on lui retire
  • Insistance à poursuivre les actes routiniers strictement et dans le détail : emprunter le même trajet pour se rendre au parc ou à l’école, faire différentes actions toujours dans le même ordre avant de se coucher, aligner toujours les peluches de la même manière. Si le rituel ne peut être accompli cela entraine généralement un changement de comportement important (tristesse, colère, mutisme…).
  • Inconsolable face au changement même minime dans l’environnement : changement de la place des meubles dans la chambre, rencontre d’une nouvelle personne, nouveaux vêtements…
  • « main outil » : l’enfant utilise la main de l’autre pour attraper des choses

Les signes de l’autisme peuvent varier selon les formes d’autisme (syndrome d’Asperger, autisme atypique, syndrome de Rett…) et donc se manifester de façon différente selon les enfants. Aussi, chaque enfant se développe à son propre rythme, Guillaume parlera très tôt mais acquerra la marche tardivement et Christophe ne saura pas lasser ses chaussures avant 8 ans.

Cette liste de caractéristiques permet d’orienter le regard des parents qui se poseraient la question de savoir si leur enfant peut être concerné par l’autisme. Si un enfant présente effectivement un nombre important de ces symptômes, la consultation d’un médecin spécialisé dans l’autisme peut être un premier pas vers la démarche de diagnostic.

Vous pouvez également consulter cette animation sur les principaux signes de l’autisme.