Le projet Chatounets : la naïveté des personnes autistes

image_pdfimage_print
Le projet Chatounets : la naïveté des personnes autistes
Le projet Chatounets : la naïveté des personnes autistes

Les personnes autistes peuvent être plus naïves que les personnes non autistes et ce pour plusieurs raisons. Elles ont tendance à prendre les éléments de langage au premier degrés et à ne pas interpréter les propos des personnes. Elles sont également plus susceptibles de manquer les signaux, les petits indices, qui montrent qu’une personne est en train de plaisanter.  Par exemple, si elles ne regardent pas leur interlocuteur, elles ne verront pas qu’il sourit légèrement quand il plaisante.

Cette naïveté des personnes autistes peut amener des situations amusantes, mais elle peut aussi les mettre en danger, notamment face à des personnes malveillantes. Ainsi, les personnes autistes se trouvent souvent être la proie de personnes manipulatrices qui peuvent leur faire croire n’importe quoi.

Cet article a 3 commentaires

  1. Ginette

    Bonjour,
    Pas d’accord sur le terme de naïveté qui sous entend la niaiserie ou la nigauderie.
    De plus, le terme de naïveté me fait penser à un jugement de valeur qui risque de participer à la formation d’un portrait caricatural de l'”autiste”.
    Comme l’image de l’autiste se frappant la tête sur le réfrigérateur et qui continue de sévir aujourd’hui. L’autisme, ce n’est pas que ça, le spectre est large.
    J’ai déjà vu ce terme de naïveté sur plusieurs sites sur l’autisme et ça me gêne.

    Que dire pour le remplacer ?
    Ne comprend pas le tacite, l’implicite, le sous-entendu, l’insinuation, l’arrière-pensée.
    Le vocabulaire est pris au sens propre, pas au sens figuré.
    Le double sens n’est pas compris, la double intention non plus. (blague ou manipulation).

    J’aime beaucoup les Chatounets, j’aimerais en trouver une BD publiée.

  2. Queen

    Quel mot serait-il préférable d’employer ? Candeur ? Ingénuité ?

    Par ailleurs, si l’on utilise le mot naïveté dans le sens premier (plein de confiance et de simplicité par ignorance, par inexpérience) sans sous-entendre niaiserie (bêtise, crédulité, sottise), cela pose-t-il un problème ?

    Le sous-entendu est-il systématique ? Il me semblait pourtant que des gens utilisent le mot naïf ou naïve sans sous-entendre ou niais ou niaise.

Laisser un commentaire