Projet Chatounets : les troubles du comportement

Troubles du comportement, comportements problèmes, personnes violentes, comportements agressifs, colères, troubles de la conduite, comportements dysfonctionnels, comportements défis…ces termes regroupent la même réalité : des comportements qui déstabilisent à des degrés divers la personne qui en est victime et ses proches (aidants familiaux et/ou professionnels).

Selon Emerson (2001 p3) les comportements défis sont définis comme des

« comportements culturellement anormaux, d’une intensité, fréquence ou durée, telle que la sécurité physique de la personne ou d’autrui est probablement mise sérieusement en danger ou des comportements qui limitent probablement ou empêchent l’accès aux services ordinaires de la communauté. »

Le modèle éco-comportemental explique les comportements-défis par la relation entre le comportement et son environnement, ou plus exactement son contexte. C’est le modèle fonctionnel. Un excellent article d’AspieConseil explique comment fonctionne un comportement.

Pour les personnes autistes, les troubles du comportements peuvent s’expliquer de plusieurs manières :

  • par une cause physiologique : une douleur ou un mal être qui n’auraient pas été décelés. Les personnes autistes peuvent ressentir et manifester la douleur différemment des personnes non autistes
  • par une perception sensorielle différente, qui rend souvent l’environnement immédiat agressif : trop de bruit, trop de lumière, des odeurs trop fortes…
  • par une gestion complexe des émotions qui peut se traduire par une difficulté à décoder et exprimer ses propres sentiments.
  • par des difficultés de communication et d’interaction sociale, notamment pour les personnes pas ou peu verbales. Les troubles du comportement deviennent alors une manière de communiquer socialement inappropriée

Malheureusement, trop souvent, par manque de connaissance du fonctionnement des personnes autistes et de leurs difficultés à interpréter le monde qui les entoure, les troubles du comportement sont perçus comme un caprice ou une mauvaise volonté de la personne.

Un article plus complet sera publié le mois prochain afin de traiter cette problématique en détail.

Vous êtes intéressé par l'actualité scientifique sur l'autisme ?
Inscrivez-vous à Comprendre l'autisme
Et recevez un e-mail à chaque fois qu'un nouvel article est publié
Adresse e-mail non valide
Vous recevrez entre 3 et 5 mails par mois, faites l'essai vous pourrez vous désinscrire à tout moment et c'est entièrement gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.